Madhouse

Madhouse, ou plutôt Madhouse Inc. est un studio créé par d’anciens employés de Mushi Production créé en 1962 par Osamu Tezuka pour concurrencer Toei Animation ( bien entendu Tezuka et la Toei auront leur propre article un jour ). A la suite de difficultés financières il disparaîtra en 1973. C’est donc peu avant la mort la mort de Mushi Production que Madhouse est créé le 17 octobre 1972 par Masao Maruyama, Osamu Dezaki, Rintaro et Yoshiaki Kawajiri.

Commençons par Masao Maruyama, né le 19 juin 1941 à Shiogama dans la préfecture de Miyagi. Il intègre l’université d’Hosei et en ressort diplomé en 1963 avant d’intégrer Mushi Production en 1965. Il commence en tant qu’assistant mais devient Settei par la suite. A ce poste il va participer à la création d’Ashita no Joe où il va rencontrer Osamu Dezaki ( le monde est petit ). Au sein de Madhouse Maruyama va occuper le poste de scénariste et travailler sur des séries d’autres studios car à cette époque Madhouse est un sous-traitant. Lorsque Dezaki rejoint Sugino, Maruyama peut entrer au bureau exécutif et changer la politique du studio. Madhouse va désormais axer sa production sur les longs métrages. A partir de 1983 des films plus tournés vers un public adulte sont produits, à l’instar de Gen d’Hiroshima. Par la suite Maruyama va continuer de s’occuper de la production de séries et de films, en laissant l’aspect financier au président du studio : Jungo Murata. En 2011, il fonde le studio Mappa avec Nobuteru Yuki, Yoko Kanno et Shin’ichiro Watanabe ( certains noms ne doivent pas vous être inconnus ).

Passons à Osamu Dezaki qui lui est né le 18 novembre 1943 à Tokyo et est mort à Mitaka ( banlieu de Tokyo ) le 17 avril 2011 à cause d’un cancer du poumon. Son frère ainé se nomme Satoshi. En 1959, Osamu intègre le lycée Ritsukitazono et c’est là qu’il commence à dessiner ses premiers manga, étant déjà fan. Avant d’entrer chez Mushi Production, il passe un an chez Toyota. Il commence par occuper le poste d’intervalliste à partir du 30ème épisode d’Astro, le petit robot mais par la suite il devient directeur d’épisode et travaille sur d’autres productions. En 1968, il décide de travailler à son compte mais continue de collaborer avec le studio pour plusieurs oeuvres ( Dororo, Moomin et Senya Ichiya Monogatari ). En 1970, il lui est proposé de réaliser la série Ashita no Joe grâce à laquelle il rencontre donc Maruyama mais aussi Akio Sugino. En 1972, il devient donc l’un des créateurs de Madhouse et continue de travailler avec le studio Tokyo Movie, studio avec lequel il a réalisé Lupin III ( 1971 –  1972 ) en tant que storyboarder. A partir de 1975, Dezaki devient réalisateur et à la fin des années 70 il est considéré comme un réalisateur incontournable. En octobre 1980 il quitte cependant Madhouse pour créé le studio Annapuru avec son ami Akio. De 1984 à 1986, il est inactif et son activité reste relativement faible jusqu’en 1996. Durant cette période il travaillera surtout sur Lupin III et sur plusieurs OAV. Par la suite et jusqu’à sa mort, Osamu réalisera surtout des films ( Black Jack, Air, films annuels dde 2001 à 2004 basés sur Hamtaro etc. ).

Passons maintenant à Rintaro, de son vrai nom Shigeyuki Hayashi qui est né le 22 janvier 1941 à Tokyo. Dès l’âge de 13 ans il se passionne pour le cinéma occidental et en 1958 il intègre la Toei Doga, la branche animation de la Toei. D’abord coloriste puis intervalliste, il estime qu’il manque de talent en tant que dessinateur et préfère se consacrer à la mise en scène. Après avoir intégré Mushi Production en 1961, il participe au premier travail du studio : Histoires du coin de la rue. Par la suite il est promu directeur d’épisode sur Astro, le petit robot. En 1965, Rintaro réalise sa première série : Le Roi Léo, plusieurs dizaines d’années avant mastodonte des films d’animation ne sorte un film au nom quasiment similaire. Ce n’est qu’en 1969 qu’il adopte le pseudonyme de Rintaro que lui ont donné ses collègues. Après avoir quitté Mushi Production, il participe à la création de Madhouse mais il devient également réalisateur freelance. Parmi ses oeuvres de cette époque il y a par exemple le très célèbre Albator, le corsaire de l’espace qui lui donne une bonne réputation à l’échelle nationale et internationale. Le départ de Dezaki au début des années 80 est une aubaine pour Rintaro qui devient ainsi l’un des principaux réalisateurs du studio. Ses films sont plus réalistes et matures. En 1987 il participe à la réalisation de Manie Manie avec deux autres membres de l’école « réaliste »: Katsuhiro Otomo et Yoshiaki Kawajiri ( dont on va parler juste après ). De la fin des années 80 à 1996 il va surtout se concentrer sur la réalisation d’OAV. Passé cette période il se consacrera à des productions plus importantes comme Metropolis.

Yoshiaki Kawajiri est le dernier de la liste. Né le 18 novembre 1950 à Yokohama, il désire très tôt devenir mangaka, à l’instar d’un ami de sa mère : Hideaki Kitano. Après avoir fini ses études au lycée, il intègre Mushi Production en 1968 grâce à ce même Kitano et y travaille en tant qu’intervalliste. Il rencontre Osamu Dezaki sur la série Ashita no Joe. Lorsque le studio Madhouse est créé il le rejoint en tant qu’animateur-clé et parfois en tant que directeur de l’animation. Lorsque la direction du studio fait le choix de mettre l’accent sur les films ( début 80 ) Kawajiri prend de l’importance au sein de l’entreprise en réalisant par exemple le storyboard d’ Haregumo en 1982 mais il ne développe son style qu’en 1997 avec Neo-Tokyo qu’il développe son style. Neo-Tokyo est d’ailleurs le nom anglais de Manie Manie. Il y a réalise la seconde histoire parmi un groupe de trois : Le Coureur. Après la sortie du succès Wicked City en 1987, Kawajiri s’occupe de la réalisation de plusieurs OAV ( Goku midnight eye, Cyber City Oedo 808 ) et un film qui le fera connaitre en Occident: Ninja Scroll. Par la suite Kawajiri ne participe plus qu’à de petits projets et ne retourne à la réalisation qu’en 2000 ( Metropolis, Animatrix etc. ).

Au travers de la carrière des quatre fondateurs nous avons abordés une très large partie de l’histoire de Madhouse, cependant il reste quelques informations à apporter. En 2004, Index Corp. une entreprise spécialisée dans le contenu pour portable. En mai 2005, ils détiennent 72,4 % du capital du studio. D’ailleurs en mars 2005 Nippon TV, VAP et Dentsu entrent également dans le capital du studio.

Si certains termes liés aux métiers de l’animation je vous conseille le site Furansujin Connection et plus particulièrement cette page

Si vous voulez consulter l’intégralité des oeuvres produites par Madhouse c’est par 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Madhouse_(studio)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Masao_Maruyama

https://fr.wikipedia.org/wiki/Osamu_Dezaki

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rintar%C5%8D

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yoshiaki_Kawajiri

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mushi_Production

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *